Skip to content

(MIX+RECAP VIDEO) ADV live


OKFB



invite

MORNING DEW VOL.5


⊙ Trentemoller – Miss You
⊙ Bill Evans Trio (feat. Stan Getz) – Emily
⊙ Badbadnotgood – Chompy’s Paradise
⊙ Ronnie Mathews — The Thang
⊙ Charlotte Day Wilson – Find You
⊙ Aparde – Wires (feat. Brigade)
⊙ Julia Holter – Vasquez
⊙ Nino Rota – O Venezia, Venaga, Venusia
⊙ Boards of Canada – Peacock Tail
⊙ John Cage – In a landscape
⊙ Golfam Khayam & Mona Matbou Riahi – Narrante
⊙ Sigur Rós – frakkur: 4:01
⊙ Air – All I Need
⊙ Call Super – Arpo Sunk
⊙ Grandbrothers – Bloodflow
⊙ Jóhann Jóhannsson – A Sparrow Alighted Upon Our Shoulder
⊙ Penguin Café – Solaris

Gabriel Isak de la Suède à l’Amérique !

inst10_Uuu

Gabriel Isak est un photographe suédois qui utilise des techniques numériques pour créer des scènes surréalistes inspirées des mondes intérieurs des rêves et de la psychologie. Les images isolées des personnes isolées dans un contexte de brouillard et de vide vaste. Avec leurs visages obscurcis par des cheveux, des ballons, des mailles ou de la fumée, ils deviennent des vagabonds intangibles qui symbolisent nos propres états inconscients. Il y a aussi des images répétées: « les oiseaux, l’océan et le brouillard » – les trois choses qui composent symboliquement la vie d’Isak, comme il l’écrit sur son Instagram. Les visions de rêve d’Isak évoquent une série d’expériences et d’émotions changeantes: la sérénité et le mystère, la sécurité et la solitude, l’espoir et le désespoir.

« J’ai toujours été fasciné par le monde psychologique et les nombreux endroits que nous rencontrons dans nos rêves. Chaque fois que je crée une image, je commence principalement par une sorte de remue-méninges, qu’il s’agisse d’écrire des mots, d’écouter de la musique et d’abaisser la vision qui apparaît ou d’un endroit sur lequel j’ai rêvé. Je suis également très inspiré par les emplacements et j’essaie toujours de trouver des scènes intéressantes mais simples que je peux utiliser dans mon imagerie. » cite Gabriel.

Travaillant dans une forme de courant de conscience et en s’appuyant sur l’imprécision des rêves, Isak parvient à créer des scènes de vaste potentiel d’interprétation. Comme les visions vues à travers un rêve, il y a une atmosphère d’obscurité et de mélancolie: ses personnages sans visage sont tous enfilés en noir, mais plus vous regardez et plus vous lisez les symboles, il y a un sentiment de paix. Dans mon travail, j’utilise la photographie comme métaphore pour les expériences de l’âme. Mon objectif est d’amener les émotions humaines communes dans ma photographie, où les téléspectateurs peuvent interagir avec l’humeur des images et trouver un morceau d’elles-mêmes. Isak réside actuellement à San Francisco, où il obtient un baccalauréat en beaux-arts en photographie à l’Académie d’art.

Hayley Evans©

Exposition de Larry Niehues.

December_9_2
Série exclusive pour cette première canadienne !

Faut-il craindre ou vénérer les USA aujourd’hui ? Les élections de novembre et Donald Trump sont passés par là… Ce que propose Larry Niehues, c’est un statement sur l’attractivité de l’Amérique et de son imagerie. Et il est clair que la magie opère toujours.
L’histoire de la photo est jalonnée de ces artistes qui ont capté à merveille l’âme authentique du pays-continent, terre de fantasmes : William Eggleston, Bruce Davidson, Dennis Hopper… Larry s’en est inspiré dès son enfance, à tel point qu’à 22 ans il quitte son sud de la France natal et s’installe à McAllen dans le Texas.

Instagram.com/larryniehues.com ©

Dans une succession d’images qui retracent son parcours vers la Californie, Larry s’émerveille encore et encore sur des scènes bien réelles qui témoignent de la pérennité identitaire de l’Amérique profonde : gas stations rouillées, autos vintage, vieilles enseignes au néon, portraits aux Stetson et lunettes Aviator, pin up girls et parfois humeurs de pionniers fatigués, façon Grande Dépression. Tout y est et les photos dérobées aux greasers et autres scènes town & country volées au quotidien rappellent l’exploration des marges du Robert Frank des années 50.

Johnny Depp - Hollywood 2013 - larryniehues.com ©L’authenticité séculaire des USA s’abîme, certes, et son visage se confond parfois avec les sourires figés des vieilles rentières liftées de Miami… Mais ni vieille ni jeune, l’Amérique éternelle est toujours prête à resurgir au détour d’un cliché.

 

 

Capture d’écran 2017-02-19 à 14.04.54

 

Exposition automnale : Hiroshi Nagai

Capture d’écran 2017-02-19 à 11.05.36

 

Californie, territoire imaginaire.

Depuis la fondation d’Hollywood, boîte de résonance inouï pour un American Way of Life idéalisé, les territoires réels ou fantasmés de la Californie accueillent les projections de tous les artistes et rêveurs de la planète. Hiroshi Nagai est de ceux-là, totalement imprégné de cet imaginaire qui a conquis les esthètes et hédonistes.

© Hiroshi Nagai – Summer Madness
 

Hiroshi Nagai ©
Né en 1947 à Tokushima au Japon, Nagai se lance en tant qu’illustrateur indépendant en 1978 au sein de la prodigue scène pop japonaise. Ce milieu d’érudits, à l’image de la passion qui anime les cercles de connaisseurs de tous ordres dans le Pays du Soleil Levant, favorise les trajectoires passionnées et exigeantes comme celles de Nagai. L’artiste a ainsi creusé son sillon tropical dans une veine obsessionnelle, en dépit d’un sujet formellement léger. Piscines et demeures modernistes de Palm Springs, vagues déferlant sur la cote de Big Sur, palmiers empruntés au Sunset Strip, skyline de Downtown L.A., belles voitures américaines vintage, plages de Malibu…Tous les « clichés » sont là sublimés, et dans un décrochage géographique intempestif les codes se mélangent. La Californie ressemble parfois à la Floride, histoire de signifier que l’art prend des libertés que la vraisemblance ne lui permet habituellement pas…

Hiroshi Nagai – Exhibition “Summer Madness” – DMO Arts.
La ligne sophistiquée de Nagai, presque précieuse, emprunte autant au dessin publicitaire avec ses larges à-plats, comme lissés, glacés. Si elle paraît parfois décorative, voire fonctionnaliste grâce à son perfectionnisme, Nagai fait comme le Douanier Rousseau lorsqu’il invente des paysages où il n’est probablement jamais allé : l’artiste pratique, de manière généreuse et fidèle, une forme évoluée de rêverie continuelle et intemporelle.

Toro Y Moi « Live From Trona » (vidéo, 59mn)

Toro Y Moi: Live From Trona – Primary Colors

Chaz Bundick – Photography by Josh Terris ©
L’humeur californienne est présente dans la musique de Chaz Bundick depuis qu’il a contribué à créer la vague “chillwave” aux côtés de Washed Out ou Neon Indian. En une poignée d’album, le garçon né en Caroline du Sud a ensoleillé nos bords de mer et rendu un peu plus sucrées nos crèmes glacées. Plus orienté psyché-sixties, plus rock aujourd’hui le musicien vient de sortir un album de morceaux originaux joués en plein désert.

Toro Y Moi: Live From Trona – Primary Colors
1259 Amherst lieu de découvertes parfois inattendues, propose en projection comme une correspondance musicale, un contrepoint sonore à l’univers visuel d’Hiroshi Nagai.
1259 rue amherst, Montréal, Canada. Entrée libre : 22 octobre au 19 novembre 2016 Info/Presse : presse@tassan.ca

Exposition de Théo Haggai.

Capture d’écran 2017-02-19 à 10.56.27
 
Première exposition à Montréal et au Canada pour cet artiste français qui concilie style et conscience universelle.
 
Artiste vingtenaire et autodidacte, Théo est de cette génération de plasticiens affranchi des écoles précédentes et qui dispose d’une liberté absolue vis-a-vis de ses sujets. Acteur d’une nouvelle « figuration libre », il n’hésite pas à délivrer des messages : l’artiste use du dessin (son média principal même s’il ne néglige aucun moyen d’expression et technique) comme une arme pour émouvoir et convaincre ses frères humains.
 
Ni politique, ni engagé, Théo Haggai se révèle tout simplement humaniste dans sa manière de faire passer ce message, délivré crânement dans un style urbain. L’artiste affirme ainsi : « c’est le désespoir que je vois dans certains regards qui m’oblige à créer »*. Clairement influencé à ses débuts par le pionnier new yorkais du graph Keith Harring, il dessine d’abord comme lui des personnages qu’il désigne sous le nom de « rêveurs » : sa création est à l’évidence une résonance allégorique à la souffrance et à l’espoir qui animent ses congénères.
Théo Haggai assume un art qui fait sens et lien : « j’aime travailler sur les thèmes de la solidarité, de l’entraide. On est condamnés à construire un monde ensemble ». Les événements terroristes qui ont eu lieu en Europe récemment donnent encore plus de poids à ce positionnement graphique. Car ce n’est pas en artiste déconnecté du réel que Théo Haggai nous parle : longtemps caissier de supermarché pour subvenir à ses besoins, l’homme a eu sous les yeux la détresse des petites gens pour avancer ces thèmes, qu’on a cru rebattus, avec autant de vigueur et d’engagement. Créée sur des tickets de supermarchés agrandis, Main dans la main constituait la première exposition personnelle en septembre 2015 à la galerie Nicolas Hugo à Paris, avec laquelle il a désormais un contrat d’exclusivité.

Démocratisation de la violence avec poche de “résistance pacifique”. Théo Haggai – Courtoisie de la Galerie Nicolas Hugo.
*Citations extraites de l’interview Clique TV 2015 www.clique.tv
1259 rue amherst, Montréal, Canada. Visite & réservation : contact@tassan.ca • 11 juillet – 7 août 2016. Info/Presse : presse@tassan.ca

MORNING DEW VOL.4


⊙ Dan Gibson ~ Legend of The Wolf
⊙ Boerd -2000 & 21 (feat. Ellen Arkbro)
⊙ Keadz – Ceremonial Dance of the White Pygmy
⊙ Ocoeur – Timeless
⊙ Vieo Abiungo – And The World Is Still Yawning (Field Rotation Remix)
⊙ Julianna Barwick – Forever
⊙ Dné – Asos Model Crush
⊙ Ólafur Arnalds – Árbakkinn (feat. Einar Georg)
⊙ Bonobo – Break Apart (feat. Rhye)
⊙ James Blake – I Need A Forest Fire (feat. Bon Iver)
⊙ Ocoeur – Gionis
⊙ Miles Davis & Robert Glasper – Little church (feat. Hiatus Kaiyote)
⊙ Boerd – Blunda
⊙ Ocoeur – Chance
⊙ Marcin Wasilewski Trio -Diamonds and Pearls
⊙ Andrew Bayer – Let’s Hear That B Section Again!
⊙ Nest – The Twelve
⊙ Boerd – Materialize (Intro)
⊙ Brian Eno and Grizzly Bear – Sleeping Ute (Nicolas Jaar Remix)
⊙ Dave Harrington – White Heat
⊙ Ólafur Arnalds, Arnór Dan & Douglas Dare – Say My Name
⊙ Eluvimum – Strangeworks
⊙ Saint Michel – Katherine (Dream Koala Remix)
⊙ Hans Zimmer – Interstellar (**** piano cover)
⊙ The Presets – Promises (Nils Frahm Rework)

Exposition personnelle.

Sans titre-1
#SANFRANCISCO
Terre de cocagne des poètes de la Beat Generation, Aujourd’hui berceau des nouvelles technologies, rien ne contient vraiment San Francisco. Menacée par le Big One, le séisme que tout le monde attend et qui pourrait la raser comme il l’a littéralement fait en 1906, elle entretient son art de vivre, ici et maintenant, grâce à un urbanisme raisonné où alternent la mer, les collines et les espaces verts. Avec son œil de primo-visiteur Jérémy, se fait écho de cette humeur qui rappelle l’Europe mais annonce aussi l’Asie. Entre vieilles maisons d’inspiration hispaniques et cable cars, palmiers et autos vintage, les strates de temps se superposent, ce qui constitue clairement sa photogénie : San Francisco est toujours vivante et toujours exploitée, d’Hitchcock (Vertigo 1958) à l’adaptation en série du livre de Philip K. Dick Le Maître du Haut-Château par Amazon, où “Frisco”, hors du temps et japonisée, est une véritable héroïne. Comme si dans cette ville-monde pouvait se concentrer d’innombrables réalités et fantasmes.

The greasy land of poets is now the cradle of technology. Lasting memories of earthquakes past has everyone on edge, but Frisco stays calm and ready, an alternating sea of urbanism; hilly and green, storied and sprawling, adaptive and happening.
Visitor Jérémy goes wild his the camera. Everything is photogenic, from the Spanish-inspired homes, the vintage cable cars, the reaching palm trees, all of it brilliantly alive. He remembers Hitchcock’s Vertigo (1958) and thinks of The Man In The High Castle (Amazon), Frisco playing a lead role in both. He takes his pictures and truly sees the concentrated dreamscape that built itself up on a fault line.

INFORMATIONS/ CONTACT :
23 AVRIL AU 21 MAI 2016
VISITE LIBRE, SAMEDI DE 13H À 15hH30, DIMANCHE DE 13H À 17H
1259 rue amherst • H2L 3K9, MONTRÉAL, CANADA.
PRESS KIT (gif, jpeg) sur demande :
EXHIBITIONS@TASSAN.CA

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

MORNING DEW VOL.3


⊙ Boards of Canada – Sundown
⊙ Brambles – Half-Gramme Holiday
⊙ Keadz – The ballad of rasp In eternity                                          
⊙ Bering Strait – Apart
⊙ Samuel Truth – Last Call
⊙ Mndsgn – homewards
⊙ Dream Koala – A Cosmic Landscape
⊙ Julianna Barwick – Call
⊙ Airhead – Masami
⊙ Broove – Goya
⊙ Sekuoia – Something We Lost
⊙ Kimyan Law – Eclairage
⊙ Superpoze – Overseas (Sekuoia Rework)
⊙ Oneohtrix Point Never – Boring Angel
⊙ Nils Frahm – Familiar
⊙ Yosi Horikawa – Stars
⊙ Ben Lukas Boysen – Golden Times 1

MORNING DEW VOL.2


⊙ Steve Roach – Magnificent Gallery
⊙ Air – Alone In Kyoto
⊙ Spooky Black – Intro (Curtis Heron & TheStandard)
⊙ Mountain Range – Your Worries Are My Worries
⊙ Dream Koala – We Can’t Be Friends
⊙ Nuages- Beside You
⊙ Shlohmo – Places
⊙ Mndsgn – Camelblues
⊙ Mr Carmack -Lovetakestwo
⊙ Spooky Black – Interlude
⊙ Helios – Halving The Compass
⊙ Microburst – Flare (Lotide remix)
⊙ Photay – No Sass
⊙ Soosh – Always (Shigeto’s What We’ve Been Thru Redux)
⊙ Thom Yorke – You Wouldn’t Like Me When I’m Angry
⊙ Bijou Winters x Leian Limms – Skin Sketches (Kyson Remix)
⊙ Dustin O’Halloran – An Ending, A Beginning
⊙ Kiamos – Lit
⊙ Luke Abbott – Modern Driveway
⊙ Darkstar – Timeaway
⊙ Jon Hopkins – Form by Firelight
⊙ Chilled by Nature – Otherness (Black Mustang’s Frozen Moon)
⊙ Odesza – Kusanagi
⊙ Nils Frahm – Familiar
⊙ Andrea – I Missed My Flight
⊙ Kassett Margo – Lovebites (LTGL Remix)
⊙ Nils Frahm – Says

MORNING DEW VOL.1


⊙ Catching Flies – Sunrays
⊙ Myth Syzer – Hyt
⊙ Dream Koala – Ocean
⊙ Soosh – Colour is Breathe feat. Carmel Khavari (Kyson Remix)
⊙ Keadz – Air lock
⊙ Julia Holter – Marienbad
⊙ Nosaj Thing – Tell
⊙ Soosh – Open Hearts feat. Carmel Khavari
⊙ Bonobo – Pieces feat. Cornelia
⊙ Michael Mayer – Baumhaus
⊙ Daniel Licht – Eulogy
⊙ Pavla & Noura – Don’t Owe Me A Thing
⊙ Eddie C – Hold On
⊙ The Landau Orchestra – Stevie Bam Jackson
⊙ Ólafur Arnalds – Near Light
⊙ Trance Farmers – Purple Hay
⊙ Atoms For Peace – Reverse Running
⊙ Nosaj Thing – Try feat. Toro Y Moi
⊙ Acid Pauli – Palomitastep

TASSANPROJET

TEXTE copy

contact

AUTHENTIQUE x MAISONHATE

1185581_10151776060160690_1075065668_n

MAISONHATE accueille en exclusivité Authentique.
Venez fêter cette nouvelle collaboration lors de notre soirée à Montpellier.

La marque émergente de Montréal, vous présente sa nouvelle gamme de bagpack.
Conjuguant techniques de confection militaires et matériaux nobles; AUTHENTIQUE vous permet d’allier authenticité et pérennité, pour un sac qui vous guidera.

Atteignez des sommets avec AUTHENTIQUE.

Venez découvrir notre site internet et page facebook
http://www.authentiqueshop.fr/
https://www.facebook.com/pages/Authentique/235653093244726?fref=ts

Distribué en exclusivité chez Maisonhate Store :
Porte-parole de toutes les créativités en marge des réseaux traditionnels. Magazine en ligne, défricheur de tendances, qui propose un univers complet d’infos et de divertissement, de vidéos, de news et de musique.

DJ set :
Maêlle (Maisonhate/Montpellier)
Tassan (FrenchParty/Avignon)
Guillaume jallut (Swoon Music/Paris)

• Adresse : 11 rue des soeurs noires, 34000 Montpellier
• Téléphone : 0411756053
• À partir 20h. Entrée Libre
• Finger Food, Tapas
• Bière/Vin
Consommez avec modération, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Suivre le direct  : www.authentiqueshop.fr/live

DCIM101GOPRO
DCIM101GOPRO

Club Tassan avec Classixx (Kitsuné/Los Angeles)

clubtassanclassixx

C’est l’été qui revient ? Non c’est Classixx qui déboule au Privé !
Comme vous, on a eu un coup de cœur pour ce duo d’Echo Park/Los Angeles. Ses basses bondissantes, ses mélodies acidulées, ses tracks punchy nous mettent d’humeur californienne.

Classixx, c’est la disco synthétique qui excite les garçons avec le remix du “Lisztomania” de Phœnix, le “I’ll Get You” (produit avec Cobra Snake) ou qui met des étoiles dans les yeux des filles avec le très mellow “No Strings”.

Ces boss de la Côte Ouest ont été repéré par rien de moins que le meilleur label français, Kitsuné (Two Door Cinema Club, Housse de Racket, Beataucue, Is Tropical), ce qui donne à l’invitation du Privé une saveur particulière !

Une date pas du tout classic : Classixx fait monter la température avec deux X !
SUPER PARTY :
L’esprit “French Party” en mode “worldwide” ! Le monde tourne de plus en plus vite, ne perdez pas de temps, sélectionnez votre “best party” ! Electro bangers, symphonie de beats, DJ tueurs à gages : c’est clair, vous êtes à votre SuperParty @ Privé ! Fat beats forever !

PARTENAIRE :
Maison Hate -> www.maisonhate.fr
Trax Magazine -> www.magazinetrax.com
SeekSickSound -> www.seeksicksound.com

Horaires et tarifs d’hiver : Privé brise le couvre-feu
• Entrée libre pour tous (physio) avant 1h
• Ticket 13 € avec conso après 1h/Entrée offerte avec bracelet tissu
• Bouteille 70 € (alcool référence par groupe de 5 personnes) avant 1h

Club Tassan avec Jacques Renault (DFA/New York) DJ

VENDREDI PROCHAIN Club Tassan avec Jacques Renault
Sous la bannière du label de LCD Soundsystem, Jacques Renault est un des membres de cette nouvelle scène new yorkaise qui met sens dessus dessous les meilleurs clubs avec un mix entre nu disco et house music !
Date-évènement au Privé !
www.jacquesrenault.com

Résident : Oscar (Privé/Avignon)
soundcloud.com/oscarou
Guest DJ : ERÖS
soundcloud.com/mark-eros/

→ Entrée libre (physio) et bouteille 70€ avant 1H
→ Gratuit pour les filles toute la nuit
→ Etudiant : Entrée libre et bouteille 70€ toute la nuit avec bracelet Privé
→ Ticket 13€ avec conso après 1H
→ Info/Réservation : Théo : 06.62.52.65.62
→ Guestlist : www.facebook.com/jeremy.tassan (MP)

Gagnez des dollars et profitez mieux du Club Tassan !
Vous êtes un fidèle du Privé ? Vous êtes un ambianceur hors pair ? Vous gagnez à être connus mais aussi quelques dollars de la main même de Tassan !
Ni retour au franc ni monnaie de singe, le dollar du Club Tassan vous permet de régler un verre ou une bouteille au comptoir* !
Ne nous remerciez pas, c’est cadeau !
Et ne cherchez pas Tassan, c’est lui qui vous trouvera, pour une poignée de dollars ! In Club Tassan We Trust !

* Valable le vendredi uniquement !
**L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Club Tassan avec Lancelot (Binary Records/Sydney) DJ

Vendredi 13 Juillet

http soundcloud com lancelotofficial prochainement

Dancefloor à ciel ouvert, devant nous un été plein de promesses !
Privé & Tassan déniche un nouvel acteur de la scène ‘house-music’ et vous le fait découvrir.

Au programme : nu-disco et house music ensoleillée !
A à peine 23 ans l’Australien, Lance Gurisik nous surprends en février dernier avec son EP ‘We Can Dance’ sortit sur Binary Records. Playlisté par The Magician, Cosmonauts et les plus grands. Le petit nouveau du ‘nu-disco’ débarque au Privé pour une grande rasade de sons frais !
Lance nous fait partager son dernier mix, rafraîchissant & imparable : http://soundcloud.com/lancelotofficial/knightime-mix-vol-iv
Lʼesprit et la funkyness de ce nouveau maître de la house survitaminée est respectée. La relève est assurée, Soyez prêts…

Résident : Oscar (Privé/Avignon)

→ Etudiant : Entrée libre et bouteille 70€ toute la nuit avec bracelet Privé
→ Ticket 13€ avec conso après 1H
→ Info/Réservation : Théo : 06.62.52.65.62

Photoboot sauvage avec le chasseur de tête Tassan qui traquent les meilleures mines et immortalisent votre sens de la fête !

Gagnez des dollars et profitez mieux du Club Tassan !
Vous êtes un fidèle du Privé ? Vous êtes un ambianceur hors pair ? Vous gagnez à être connus mais aussi quelques dollars de la main même de Tassan !
Ni retour au franc ni monnaie de singe, le dollar du Club Tassan vous permet de régler un verre ou une bouteille au comptoir* !
Ne nous remerciez pas, c’est cadeau !
Et ne cherchez pas Tassan, c’est lui qui vous trouvera, pour une poignée de dollars ! In Club Tassan We Trust !

13-petit

* Valable le vendredi uniquement !
**L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Le 83 vernet prend ses quartiers d’été avec Zorg et Tassan !

affiche-small-maisonhate

Vernissage ZORG & TASSAN au 83 VERNET – 22 juin 2012 from Matt Raynaud on Vimeo.

ZORG & TASSAN

Les errances de Tassan & les angoisses mathématiques de Zorg.

VERNISSAGE VENDREDI 22 JUIN A PARTIR DE 20H AU 83 VERNET, AVIGNON.

L’oeil vissé à l’objectif, Jeremy Tassan s’est « perdu » volontairement dans la nuit, au fil des rencontres et des situations. Créateur/superviseur des fameuses French Party développées au Privé, chevalier de la club culture à la française avec ses soirées de marques (Breakbot, Teenage bad girl, feadz, les Petits Pilous…) c’est son travail de photographe au sein du club qui l’a amené dans la scène photographique. Venez errer avec lui à travers une collection de photographie unique et anecdotique, sexy et décomplexée.

Les illustrations de zorg projettent une logique mathématique vrillée, décomposée. Son travail pictural fait autant référence au affichistes des années 1900 qu’au street artistes contemporains. Responsable de la ligne graphique du privé depuis début 2010, l’artiste développe une ligne très contemporaine, pêchue, décalée, calée sur les tendances actuelles et le revival d’un style graphique perdu. Actuellement directeur artistique à Marseille, il produit là une série d’affiches grands formats qui ne vous laisseront pas de marbre.

Entrée gratuite à partir de 20h
83 Rue Joseph Vernet, 84000 Avignon, France

The Magician (Kitsuné/Belgique) DJ

the-magician-WEB

AFTER OFFICIELLE DU FESTIVAL RESONANCE, EN PARTENARIAT AVEC THENEXTDOOR

UNE GRANDE RASADE DE SONS FRAIS ACCOMPAGNE CHAQUE APPARITION DU DJ BELGE, UN DES ARTISANS DE LA VAGUE NU DISCO : THE MAGICIAN EST UN SORCIER, TOUT SIMPLEMENT. NE RATEZ PAS ÇA !

Stephen Fasano nʼest pas un débutant et ça sʼentend : dʼun coup de baguette, le magicien convoque une pépite électro-pop, de sous sa cape apparaît un track de house acidulée qui sent bon lʼété… Abracadabra !

Cʼest dʼune évidence telle quʼon se demande

comment on nʼy a pas pensé avant. Enfin, on Y A PENSE AVANT : ça sʼappelait la french touch et, avant, le disco ! Genres totalement

rechapés et mis à neuf par notre ami illusionniste qui a fourni dʼexcellents remixes pour The Aikiu, Yuksek (On A Train) ou Lykke Li (I Follow Rivers)…
Mais tout ceci nʼest-il pas trop beau ? Le magicien existe-t-il vraiment après avoir disparu dans un halo de fumée pourpre à la fin de ses sets ? Oubliez Merlin, Gandalf ou Harry Potter, on en a la preuve avec ses “Magic tapes” miraculeuses sorties de son chapeau sur Soundcloud : Privé vous recommande dʼen profiter avant le passage du Magician sur notre dancefloor, tout heureux dʼajouter un grain de magie et de folie à un été déjà bien Perlimpinpin !

RESONANCE

LANCÉ IL Y A TROIS ANS À AVIGNON, RESONANCE FAIT AVANCER LʼIDÉE QUE LES CULTURES ÉLECTRONIQUES PEUVENT SE VIVRE EN TOUTE PROXIMITÉ ET DANS LA CONVIVIALITÉ
EN INVESTISSANT DES LIEUX PATRIMONIAUX PRESTIGIEUX. CETTE ANNEE NHAR, RODRIGUEZ JR ET SHONKY, CASCADEUR, DJ OIL, MAXIME DANGLES OU ENCORE SUPERMAYER INVESTISSENT LʼHOTEL DE CAUMONT/COLLECTION LAMBERT, LA COUR DU MUSEE CALVET ET LE PONT SAINT BENEZET LES 29, 30 ET 31 JUILLET.

PLUS DʼINFOS SUR WWW.FESTIVAL-RESONANCE.FR

 

L’ÉTÉ PRIVÉ SOIRÉES HOT ET BOISSONS FRAICHES !

Un club à ciel ouvert pour l’été Soirées hot & boi
UN CLUB À CIEL OUVERT POUR L’ÉTÉ !

3ème saison en plein air pour les Carrières Privé ! En juillet et août, la dimension “à ciel ouvert” fait définitivement la différence et impose notre club dans le paysage noctambule estival !

700 m2 de dancefloor en plein air et des comptoirs forts en émotions pour une atmosphère érotico-acidulé “Soirées Hot & Boissons Fraîches” ! Ici, c’est humeur estivale et décalée, Privé demeure le club expert en soirées comme vous les aimez avec parties thématiques de dingues (Nuit des Gangs, Kitch, Hip Hop Classics) et DJ’s internationaux : The Magician, Jerry Bouthier, Naughty J (de NTM et B.O.S.S), Daddy K et Djel (Fonky Family) pour, non pas une, mais 3 Together exceptionnelles ce mois-ci !

De plus, nos dimanches Carrières VIP/Le Break du Dimanche vous permettent de rallonger votre week-end pendant la saison chaude. Enfin Privé demeure le seul dancefloor où fumeurs et non-fumeurs pactisent sous la voûte étoilée ! Privé, le vrai goût de l’été.

French Party avec Breakbot (Ed Banger/Paris)

breakbot

Depuis quelques mois, le nom de Breakbot est synonyme d’“air frais” dans l’électro frenchy. Il y a bien sûr eu l’impact du remix d’ “A Thing For Me” pour Metronomy mais aussi ceux pour Justice, l’excellent “Baby” pour PNAU, le “Roche” de Sebastien Tellier et l’ “Extraball” de Yuksek… Le petit parisien est en train d’accrocher de beaux trophées à son tableau de
chasse !

Les raisons du succès : il y a quelque chose d’ensoleillé chez ce producteur & DJ, de funky et de pop, profondément irrésistible !
On se demande même s’il n’est pas en train de renouveler un savoir-faire à la française qu’en d’autres temps Daft Punk avaient su exploiter à merveille !
A la faveur de la sortie de son réjouissant maxi “Baby I’m Yours” sur Ed Banger, le garçon ressuscite pour le Privé l’alchimie 80’s, un parfum d’été, easy sur la dancefloor Privé !
www.myspace.com/dothefunkybot

À 00h. Prix d’amour : 13 €avec conso/Entrée libre aux groupes de 3 filles avant 2h
FRENCH PARTY
Punchy, classy, frenchy : French Party, c’est la soirée “french credibility” au Privé ! Allons enfants de la party !
www.frenchparty.fr