Skip to content

Exposition automnale : Hiroshi Nagai

Capture d’écran 2017-02-19 à 11.05.36

 

Californie, territoire imaginaire.

Depuis la fondation d’Hollywood, boîte de résonance inouï pour un American Way of Life idéalisé, les territoires réels ou fantasmés de la Californie accueillent les projections de tous les artistes et rêveurs de la planète. Hiroshi Nagai est de ceux-là, totalement imprégné de cet imaginaire qui a conquis les esthètes et hédonistes.

© Hiroshi Nagai – Summer Madness
 

Hiroshi Nagai ©
Né en 1947 à Tokushima au Japon, Nagai se lance en tant qu’illustrateur indépendant en 1978 au sein de la prodigue scène pop japonaise. Ce milieu d’érudits, à l’image de la passion qui anime les cercles de connaisseurs de tous ordres dans le Pays du Soleil Levant, favorise les trajectoires passionnées et exigeantes comme celles de Nagai. L’artiste a ainsi creusé son sillon tropical dans une veine obsessionnelle, en dépit d’un sujet formellement léger. Piscines et demeures modernistes de Palm Springs, vagues déferlant sur la cote de Big Sur, palmiers empruntés au Sunset Strip, skyline de Downtown L.A., belles voitures américaines vintage, plages de Malibu…Tous les « clichés » sont là sublimés, et dans un décrochage géographique intempestif les codes se mélangent. La Californie ressemble parfois à la Floride, histoire de signifier que l’art prend des libertés que la vraisemblance ne lui permet habituellement pas…

Hiroshi Nagai – Exhibition “Summer Madness” – DMO Arts.
La ligne sophistiquée de Nagai, presque précieuse, emprunte autant au dessin publicitaire avec ses larges à-plats, comme lissés, glacés. Si elle paraît parfois décorative, voire fonctionnaliste grâce à son perfectionnisme, Nagai fait comme le Douanier Rousseau lorsqu’il invente des paysages où il n’est probablement jamais allé : l’artiste pratique, de manière généreuse et fidèle, une forme évoluée de rêverie continuelle et intemporelle.

Toro Y Moi « Live From Trona » (vidéo, 59mn)

Toro Y Moi: Live From Trona – Primary Colors

Chaz Bundick – Photography by Josh Terris ©
L’humeur californienne est présente dans la musique de Chaz Bundick depuis qu’il a contribué à créer la vague “chillwave” aux côtés de Washed Out ou Neon Indian. En une poignée d’album, le garçon né en Caroline du Sud a ensoleillé nos bords de mer et rendu un peu plus sucrées nos crèmes glacées. Plus orienté psyché-sixties, plus rock aujourd’hui le musicien vient de sortir un album de morceaux originaux joués en plein désert.

Toro Y Moi: Live From Trona – Primary Colors
1259 Amherst lieu de découvertes parfois inattendues, propose en projection comme une correspondance musicale, un contrepoint sonore à l’univers visuel d’Hiroshi Nagai.
1259 rue amherst, Montréal, Canada. Entrée libre : 22 octobre au 19 novembre 2016 Info/Presse : presse@tassan.ca