Skip to content

Exposition de Larry Niehues.

December_9_2
Série exclusive pour cette première canadienne !

Faut-il craindre ou vénérer les USA aujourd’hui ? Les élections de novembre et Donald Trump sont passés par là… Ce que propose Larry Niehues, c’est un statement sur l’attractivité de l’Amérique et de son imagerie. Et il est clair que la magie opère toujours.
L’histoire de la photo est jalonnée de ces artistes qui ont capté à merveille l’âme authentique du pays-continent, terre de fantasmes : William Eggleston, Bruce Davidson, Dennis Hopper… Larry s’en est inspiré dès son enfance, à tel point qu’à 22 ans il quitte son sud de la France natal et s’installe à McAllen dans le Texas.

Instagram.com/larryniehues.com ©

Dans une succession d’images qui retracent son parcours vers la Californie, Larry s’émerveille encore et encore sur des scènes bien réelles qui témoignent de la pérennité identitaire de l’Amérique profonde : gas stations rouillées, autos vintage, vieilles enseignes au néon, portraits aux Stetson et lunettes Aviator, pin up girls et parfois humeurs de pionniers fatigués, façon Grande Dépression. Tout y est et les photos dérobées aux greasers et autres scènes town & country volées au quotidien rappellent l’exploration des marges du Robert Frank des années 50.

Johnny Depp - Hollywood 2013 - larryniehues.com ©L’authenticité séculaire des USA s’abîme, certes, et son visage se confond parfois avec les sourires figés des vieilles rentières liftées de Miami… Mais ni vieille ni jeune, l’Amérique éternelle est toujours prête à resurgir au détour d’un cliché.

 

 

Capture d’écran 2017-02-19 à 14.04.54